Une de mes plus grande peur

Publié le par GinFizz

Pour certains c'est le vertige, pour d'autres ce sont les araignées, pour d'autres encore c'est de grossir.
Pour moi c'est différent, je ne sursaute pas à la vue d'une souris ou d'un insecte poilus, non. C'est une crainte moins « rigolote ». C'est simplement de ne plus me sentir désiré, ne plus sentir que je plais.

Ne plus sentir ce regard brillant, cette bouffée de chaleur, cette recherche de contact, cette envie d'ôter les vêtements, cette recherche de plaisir partagé. Ce serait pour moi une terrible déception que de ne plus ressentir tout ça.
Par « chance », jusqu'à ce jour je n'ai pas eut ce sentiment, je n'ai pas eut à affronter cette peur même si il m'est arrivé de me poser parfois des questions. Et oui, je me pose (très) souvent des questions, à savoir si je plais toujours autant, si je ne me laisse pas aller, si je donne toujours cette envie charnelle et sensorielle. Je me demande souvent si je fais bien ceci ou cela, si je dois améliorer certaines choses ou non. Il est possible que parfois je devienne un peu trop inquiet et que je pose peut-être trop de questions ou trop les mêmes questions.
Je n'y peux rien malheureusement. J'ai besoin de l'entendre, de le savoir, de le sentir.

Je redoute le moment où j'entendrais ou sentirais un manque d'envie. Quelle horreur d'entendre « Non j'ai pas envie » ou de ne plus sentir le désir de l'autre.

Ce besoin de savoir, d'être « sûr » est pour moi vital, je ne suis jamais persuadé à 100% de faire les choses du mieux que je peux, c'est peut-être pour cela que j'y apporte beaucoup d'attention, je cherche toujours à donner le meilleur de ma personne pour que l'autre est le meilleur et se sente du mieux possible.

On ne peut pas non plus convenir à tout le monde, c'est impossible. Mais par contre on peut essayer de donner le meilleur de soi.

Publié dans Au fil du temps

Commenter cet article

amelie 20/09/2007 13:05

Oh comme je la connais bien aussi cette crainte...alors il nous faut tester toujours ce pouvoir attractif que nous avons, sans jamais dépasser les limites bien sûr
ravie de vous découvrir vous et votre univers.
Amélie

GinFizz 20/09/2007 15:26

Sauf que généralement je ne "teste" pas, je préfère la sincérité et la franchise. Malheureusement les demoiselles ont tendance à tester leur séduction, ce qui a pour effet de donner de faux espours aux mecs.Content que cet humble univers te plaise :-)(je te tutoies si tu le permet hein)

4. 11/07/2007 20:40

oui clairement.
C'est ce que je "sens".

GinFizz 12/07/2007 11:38

Ah la la, si je pouvais être un super beau gosse avec un sex appeal incommensurable ... :-)

4. 09/07/2007 20:54

petit manque de confiance en toi ?

GinFizz 10/07/2007 09:43

Possible en effet, peur de décevoir, de ne plus plaire.

Blanche 08/07/2007 20:46

Faut pas croire, nous, les filles, doutons aussi beaucoup. Pas facile quand on apprend à se connaître ! Le secret, comme toujours, c'est le dialogue !

GinFizz 09/07/2007 09:41

Avoue quand même Blanche que les demoiselles se posent moins de questions, tout du moins pas les mêmes comme : "je suis pas trop grosse", "j'espère que ma 'coupe' lui plaira" etcEn terme de plaisir, d'envie et de désir, il y a quand même moins à se soucier de votre part ;-)

M. 08/07/2007 00:05

Je crois que c'est une crainte très partagée, et d'ailleurs autant par les hommes que par les femmes. Faire de son mieux c'est de toute façon tout ce qu'on peut faire :)

M.

GinFizz 08/07/2007 20:00

Je serais plus nuancé que toi M, je pense tout de même que notre société actuelle nous inculque que l'homme doit avant tout "assurer" et que la demoiselle n'a pas vraiment de quoi s'inquiéter dans ce domaine. Il n'empêche qu'elles sont plus ou moins craintive dans ce domaine mais dans une moindre mesure à mon avis.