Ce que veulent les femmes

Publié le par GinFizz

Un article qui va sûrement faire grincer des dents mais c'est pour la bonne cause. Je ne vais pas faire un roman sur les rapports hommes/femmes, ça serait interminable tant il y a à dire et surtout je n'ai pas la grande sagesse ni l'expérience infinie pour en parler.

Pour la petite histoire j'étais sur un chat de discussion (je précise bien de discussion et pas de drague …), nous débattions justement sur le rapport homme/femme, la séduction, ce que veulent chacun et la vision de l'autre. Bien entendu c'était plutôt du genre agité tout en restant courtois, puis quelqu'un vient en privé. C'est un mec qui me lisait et était d'accord avec moi, visiblement il avait une certaine connaissance de la gente féminine et il m'a donné deux liens vers un site Internet en me disant que lors de certains coups de blues sentimentaux il relisait ces fameux textes comme une piqûre de rappel.
Je les ai lu et je dois avouer que je suis en très grande partie en accord.

Bien entendu, on connaît tous le fameux dialogue féminin, celui que l'on écoute (au début), celui que l'on pense vrai, sincère, celui qui va nous relever le plus grand mystère de l'être humain (coté masculin) : que veulent les femmes ?
Au début de notre vie sentimentale on entend un discours se rapprochant à peu près de celui-ci : "je veux un garçon gentil, adorable, qu'il soit serviable, qu'il ne se fâche pas, qu'il soit tendre et attentionné, je ne veux pas d'un macho dragueur" etc etc
Tout homme a déjà eut ce discours porté à ses oreilles. Tout homme a aussi été étonné, surpris, de voir que des "connards" ou autres mecs du genre chiants, dans le domaine relationnel, étaient toujours accompagnés et, pire encore, arrivaient à draguer et "conclure" avec une demoiselle qui avait le discours précédemment cité. Là, le débutant, le novice se posera plein de questions, comment ? pourquoi ? par quel magie un mec aussi "connard", "chiant", "macho" arrivait à avoir ce qu'il voulait et surtout pourquoi les demoiselles étaient avec lui sachant que peu de temps après elles se retrouveraient seules et qu'on les entendraient se plaindre à tout va que c'étaient un salop, etc etc alors qu'il y avait un "mec gentil" tout près d'elle.
Même encore aujourd'hui il peut paraître difficile de comprendre ce genre d'attitude. Mais à force on commence à connaître quelques rouages de l'énorme machine, on comprend alors que ce discours si pur qui soit n'est pas exact. On comprend qu'il ne faut pas être l'homme parfait, qu'il ne faut pas tenter de l'être, qu'il ne faut pas être gentil au possible.

Voici les textes en question :
- les bases
- les mécanismes qui règlent l'attraction
- les faux mythes

Les textes sont assez longs mais en valent la peine.

Publié dans Gent féminine

Commenter cet article

never 25/11/2006 01:05

Plus elle sera autonome, moins elle aura besoin de lui.
Moins elle sera possessive, moins elle sera inquiète de ses faits et gestes, de son absence ou de sa présence.
Et ainsi de suite.
Elle n'a besoin de personne, ni pour sortir le soir, ni pour acheter sa voiture, ni pour refaire le tableau électrique.
A se sentir inutile, non reconnu dans aucun des rôles traditionnellement masculins...

GinFizz 26/11/2006 23:21

Je ne pense pas qu'un couple se forme sur le besoin de l'autre mais sur l'envie d'être avec l'autre, de partager des choses.Là tu dresses plutôt le portrait de la demoiselle sans envie, qui ne recherche pas tellement la vie de couple mais plutôt l'indépendance pur et dur.D'autre part je vois pas ce qu'il y a de mal à dire que la personne qui partage notre vie nous manque par exemple ou qu'on a envie de la voir, c'est pas castrateur, au contraire je pense.

Ancat 23/11/2006 18:54

Mmmhhhh ! Bad boy , bad boy ! (la chanson....) mais pas trop con s'il te plait ! Et beau ? Très subjectif ça non ?
Re- bisous !

GinFizz 26/11/2006 23:16

Comme quoi les demoiselles veulent des beaux pas trop con, t'es grillée Ancat ^^bisous, le retour

Ancat 23/11/2006 16:38

J'aime bien le comm de never, pour faire bref, je dirais, chacun sa part d'ombre....
Bisous Max !

GinFizz 23/11/2006 16:44

Dois-je en déduire que tu fantasmes sur les bad boys qui ne manquent pas de testostérone, un peu cons, mais vraiment beaux mecs ? ;-)Bisous Ancat !

never 20/11/2006 14:37

Gentil, doux, tendre attentionné, oui...
Mais les "bad boys" qui ne manquent pas de testostérone, un peu cons, mais vraiment beaux mecs, c'est de l'ordre du fantasme !!!

Les hommes rêvent d'une nana libérée, pas prise de tête et autonome, mais s'enfuient quand ils la rencontrent car elle révèle leurs peurs castratrices !
Et ils poursuivent des princesses innaccessibles...

Ne sommes nous pas à égalité ?

GinFizz 20/11/2006 17:57

Des bad boys c'est pas ce qui manquent pourtant ... rien qu'en boite il y en a à la pelle.Quand aux nanas libérées, je ne vois pas en quoi ca peut effrayer, sauf si le mec est trop fier pour accepter qu'une nana vive sa sexualité pleinement et qu'elle n'est pas besoin de lui dans sa vie quotidienne, à mon avis les mecs qui prennent peur de ses nanas c'est simplement car ils ont besoin de se sentir "utiles".Tu pourrais développer les peurs castratrices masculines ?Je persiste à dire que nous ne sommes pas à égalité ;-)

Trungpa 18/11/2006 14:58

completement d'accord avec toi, mais quand on est naturellement gentil c'est dure de devenir macho, con et tchacheur

GinFizz 20/11/2006 14:30

Le but étant de rester gentil mais ne pas devenir "trop", sans compter qu'à force on commence à connaître la façon d'agir.