Rinôçérôse

Publié le par GinFizz

Ce groupe, vous le connaissez tous, il a fait la bande son d'une célèbre pub pour l'iPod. Un petit article pour ce groupe qui fait secouer la tête.



Petite biographie :

Jean-Philippe Freu et Patrice Carrié, le couple fondateur de « rinôçérôse », n’ont jamais caché leur double vie. Psychologues le jour, musiciens la nuit. Deux activités finalement pas si éloignées tant le monde musical regorge de cas pathologiques dont la science et/ou la musique peut amoindrir les souffrances mentales… Deux activités que « rinôçérôse » met en relations et en perspectives sur son nouvel album, "Schizophonia".

Ce disque marque une évolution forte dans le son « rinôçérôse ». Féru de guitares seventies et eighties depuis ses tous débuts, le groupe affirmait clairement son rôle de précurseur et de fédérateur à la croisée des styles, électro dans l’esprit, rock dans l’âme. Aujourd’hui, « rinôçérôse » s’offre avec "Schizophonia" une nouvelle plongée sonore et sensitive qui a gagné en puissance et en sauvagerie. Cet album marie tout à la fois l’énergie des beats électro et la rage des guitares rock. Une rage qui se traduit aussi par une palette de "guests" vocaux qui sont venus enrichir les titres de leurs timbres, souvent timbrés. Parmi eux, Mark Gardener (ancien chanteur de Ride), Nuutti Kataja (Dead Combo), Bnaan (The Infadels), Dominique Keegan (The Glass), Jessie Chaton (Fancy), etc.

Sur "Schizophonia", les chanteurs invités ont eu à même d’exprimer leurs comportements paradoxaux, décalés, décadents, poussés par le duo de docteurs ès psychologie que sont Jean-Philippe Freu et Patrice Carrié. On imagine aisément le couple infernal de « rinôçérôse » en habiles médecins, à l’écoute intéressée de leurs patients chanteurs, leur faisant avouer leurs dérives mentales, leurs vices cachés.

Dans les textes, il est question de mal-être, donc de dangerosité. Cette schizophrénie générale se traduit par une impression globale d'éclatement de la personnalité dans des écrits qui révèlent aussi une illumination créative propre aux artistes. Chaque chanteur, potentiel malade, amène son univers, et avec lui ses symptômes. Les pathologies sont lourdes : bouffée délirante aiguë, hallucinations, délire d'interprétation, perversion sexuelle à tendance sadomasochiste, psychopathie et confusion mentale, délire paranoïaque avec crise de jalousie morbide, névrose de caractère à tendance masochiste, délire de négation ou déséquilibre grave avec perversion, éthylisme et toxicomanie, névrose de compensation, psycho-névrose obsessionnelle.

La dangerosité de toutes ces obsessions enfouies, ici révélées, éclate dans une rage électro rock inédite. Fort de leurs expériences passées, les scientifiques Jean-Philippe Freu et Patrice Carrié, le professeur illuminé et la doctoresse sexy, ont imaginé et produit une musique aux sonorités neuves, qui puise sa teneur aussi bien dans les résurgences du new rock que dans les anthems électros, tout en s’autorisant des envolées funky, des voyages au plus organique et sauvage du rock seventies ou des illuminations propres à la pop baggy. Comme toujours avec « rinôçérôse », la passion de la musique, celle des autres, dans tous les styles et de toutes les époques, sert à nourrir un univers propre et original, iconolâtre mais novateur.

Enregistré sur deux ans, entre Montpellier, Paris, Lausanne et Londres, "Schizophonia" a bénéficié de l’aide de praticiens électroniques renommés comme Johnny Palumbo, Steve "Dub" Jones (The Chemical Brothers, Audio Bullys) ou Shakedown. Ce disque, le 4ème album du collectif, appuie un parcours d’une dizaine d’années qui fait de « rinôçérôse » une formation phare de l’électronique mondiale. Sur disque avec des albums ambitieux et aimés ("Retrospective", "Installation sonore", "Music Kills Me"). Et sur scène, avec une propension à toujours offrir des live shows visuels et sonores explosifs et imparables.

Olivier Pernot


Lien vers leur CD, 7 € seulement !

Site officiel

Publié dans Coups de coeur

Commenter cet article

Imaginus 11/08/2006 09:39

Le plus rigolo dans ce deluge visuel c'est qu'en fait cet effet géré par Core Animation (une demonstration vieulle d'une avancée technologique majeur a venir dans Mac OS leopard) fut recupéré par le marketing d'Apple pour faire de la pub pour l'ipod nano et l'ITMS d'Apple (vente en ligne de titre via itunes).On voit un truc a venir sans forcement comprendre que c'est pas de pub qu'il s'agit...

GinFizz 11/08/2006 10:03

Merci pour cet ajout d'information ! Je savais pas que ca venait d'Apple, au moins ca leur a pas couter bien cher en production.

Ancat 08/08/2006 14:07

Moi j'adore ! Ici à Montpellier on connait bien ! Assez mon genre de musique en fait... ;-)

bisoussssssss

GinFizz 08/08/2006 14:54

Ici à Paris on connait aussi ;-)Bisous

Blanche 08/08/2006 07:13

Bon j'ai pas trop de temps là, mais je reviendrai lire l'article. C'est pas trop mon genre de musique, mais le groupe a l'air intéressant. Bises au MéchantMax ;-)

GinFizz 08/08/2006 10:33

Ah ben ca secoue un peu la tête ;-)Bises Blanche