Ma, l’indifférente insensible (1)

Publié le par GinFizz

Nous sommes en décembre 2005. Un peu blasé par la superficialité et les rares échanges tous plus fades les uns que les autres, je flâne sur Meetic, sans vraiment y croire. J’entame par curiosité une recherche sur ma ville, ça pourrait être amusant.
Les rares textes que je lis sont quasi tous sans originalité et d’une démotivation au possible, pour résumer les demoiselles sont là en attendant le prince charmant ou ne savent pas pourquoi elles sont inscrites ou espèrent être contactées avec une phrase de trois mots du genre « je suis sympa, à vous plumes messieurs ! », je reste toujours étonné que l’on pense accrocher quelqu’un avec ce genre de discours et pour finir celles qui sont là en exigeant énormément de choses et en précisant qu’elles sont chiantes et compliquées, elles rêvent ? Je consulte quelques profils, pas spécialement d’accroche donc pas de messages.
Les annonces avec photos sont pour la grande majorité sans un moindre mot, inintéressant. Reste les annonces sans photo ni texte, où est l’intérêt ? Je n’ai pas la réponse.
Je quitte ce site un peu lassé.

Quelques jours plus tard, je m’y connecte, plus par habitude que par motivation. Tiens, voilà qu’un nouveau message est arrivé, ce pseudo me dit vaguement quelque chose.
Le message est plutôt simple, franc et plaisant. C’est une demoiselle dont j’avais consulté le profil qui était dans la même ville que moi. Elle me dit être intéressée, mon texte lui a plu, de même que la photo, elle me laisse son adresse MSN. Que demander de plus ? Une demoiselle qui n’hésite pas à vous envoyer un mail, son message semble sincère, en prime elle donne son adresse pour la contacter. Simplicité, initiative et sincérité, il ne m’en faut pas plus pour être ravi.

Le temps passe, nous nous croisons enfin virtuellement, je lui exprime mon enchantement de par son message. Nous discutons alors, elle me semble assez cultivée, a les pieds sur terre, est assez mature et chose amusante nous écoutions tous les deux à ce moment là le même artiste, Gérard De palmas. La connexion est très rapide, tout se passe très bien, nous cherchons tous les deux la même chose. Nous quittons la conversion, pour ma part enchanté, visiblement elle aussi.

Nous nous revoyons virtuellement les jours suivants, toujours ce feeling. Elle n’a qu’une photo d’identité a me proposer, je l’accepte volontiers, je lui ai envoyé la mienne un peu avant.
Nous sommes le week-end, nous nous discutons à nouveau, notre discussion du moment est sur un film d’animation « Le tombeau des lucioles », que je n’ai pas vu, qu’elle a et a vu. Je lui faire part de mon souhait de le voir à l’occasion, si je le trouve en location ou chez un ami, pour plaisanter je lui dit que je ne vais pas m’inviter et m’imposer chez elle, elle en rigole et me dit pourquoi pas, « chiche ce soir ? » je lui répond. Elle hésite un peu mais un peu d’improvisation ne fait pas de mal. Elle accepte mais me demande un tout petit peu de temps, j’accepte bien entendu, elle fournira le film et le canapé, je fourni les M&M’s. Elle me donne son adresse ainsi que son numéro de téléphone. Détail amusant nous sommes à 200 mètres l’un de l’autre.

Trente minutes plus tard, je pars de chez moi et me dirige vers cette rue que je connais et vers cette inconnue que je connais à peine. Stress agréable.
J’arrive donc devant chez elle, petit hic, il y a un code d’accès et je ne l’ai pas, un coup de téléphone après j’ouvre, je monte l’escalier, premier étage, je continue, deuxième étage, je sonne, j’entend des pas, une poignée se tourne et la porte s’ouvre.

Publié dans Gent féminine

Commenter cet article

Lola 02/07/2006 08:06

Dis, c'était quel débit la connexion, puisque tu dis qu'elle fut rapide ?
Bon ok c'était pas drôle, je sors...

Bisous quand même

GinFizz 02/07/2006 13:26

Oui tu sors, c'est au fond à droite. ^^Bisous quand même

Blanche 01/07/2006 22:44

Suspens ! Je reviendrais pour la suite bien sûr. Bisous.

GinFizz 01/07/2006 22:57

Bisous Blanche