La lâcheté féminine

Publié le par GinFizz

Quoi de plus désagréable que le mensonge et l'hypocrisie ?
Malheureusement la franchise perd constamment du terrain face au mensonge et sur le web ça progresse bien plus encore. Problème de société ? Très probable oui. Doit-on se laisser dicter sa façon de faire ? Sûrement pas.
Un vieux proverbe disait : Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais que l'on te fasse.

J'ai pour principe de dire ce que je pense, en bien ou en mal, parfois ça plait, parfois ça plait pas. Ca m'a valu quelques ennuis personnels et professionnels, mais je ne fais pas parti de ces lèches-bottes et autres sou fifres mielleux.
Revenons au centre du sujet et plus particulièrement des contacts que l'on peut avoir sur Internet. Certains et certaines ont déjà du sûrement eut à faire à une personne qui bien que sympathique ne correspondait pas tellement à nos attentes, comment lui faire comprendre ? Comment lui faire savoir sans le blesser ? J'ai choisi pour ma part de le dire de manière polie et sans langue de bois, ça se passe toujours bien et on me remercie pour ma sincérité.
Par contre certaines n'osent rien dire, feintent d'un évènement soudain pour s'absenter et disparaître comme par magie. Voir même pire ne prenne même le temps de répondre une phrase minimaliste, exemple "tu ne m'intéresses pas", 4 mots, 3 secondes à écrire. Ce serait trop demandé ? Visiblement le respect d'autrui se fait rare. Quand quelqu'un vous dit bonjour, à la boulangerie, dans une grande surface, dans un magasin, vous répondez non ?
Autre fait sidérant et pour le moins énervant, le zappage pur et simple. Alors qu'une discussion agréable avait débuté, pour une raison inconnue (à moins que ce soit la lâcheté et le mépris), ce fameux contact ne se connecte plus sur notre logiciel de messagerie préféré. On s'inquiète, on se pose des questions. Malheureusement pour ce genre d'individu irrespectueux il existe des solutions simples pour vérifier. S'en suit un simple mail d'interrogation ou de "au revoir" plutôt froid et très court, bien entendu qui restera sans réponse. Pourquoi se fatiguer à écrire ? Pour leur faire remarquer que le mensonge et la lâcheté, ça se sait au bout d'un moment.

Ce genre de comportement de la part des filles est assez courant et m'agace au plus haut point ! Sous prétexte d'être derrière un écran on se permet des choses qu'elles ne feraient sûrement pas à l'extérieur. Méprisant.

Publié dans Au fil du temps

Commenter cet article

Jonathan 27/07/2014 18:06

L'article est d'une véracité absolue, et je sais que peu d'hommes ont le courage de dévier de ce "politiquement correct" qui consiste à idéaliser, sinon à victimiser la femme inconditionnellement,
car ils font après l'objet de stigmatisations liées à l'intolérance et au narcissisme extrême d'une catégorie de femmes installées dans le système.

Et moi qui connais bien les sites de rencontres (notamment Badoo) je suis aussi bien placé pour le dire. Parfois je me demande s'il s'agit réellement d'un manque d'intérêt vis-à-vis de nous, les
garçons, ou plutôt d'un jeu dans lequel nous serions des objets de manipulation et de domination. Dans ces conditions, toutes les tentatives de séduction sont vaines.

Il suffit de voir la façon qu'ont certaines de ne pas répondre, et ensuite de chercher à culpabiliser l'interlocuteur en le faisant passer pour un harceleur ou un lourd, comme s'il y avait une
volonté méthodique de détruire psychologiquement. Aujourd'hui, les femmes ne manquent pas d'imagination dans le domaine de la manipulation, et ne reculent devant aucune limite, cela va très loin et
de manière souvent gratuite.

Un jour, une femme à priori jolie a dit vouloir me rencontrer, et quand je lui parlais elle ne me répondait pas (sachant que c'est quasiment toujours à moi de faire le premier pas, ce que je trouve
là déjà assez déséquilibré). Et au moment où je commençais à m'énerver en lui demandant d'être franche, elle s'est mise à m'agresser et à m'insulter sur mon physique. Mais en dehors de ma
génération à moi, les femmes me disent qu'elles apprécient mon physique et qu'elles me trouvent charmant. Ce sont toujours les femmes plus âgées que moi qui me le disent, du coup je ressens
forcément une certaine frustration par rapport à celles à qui je préférerais plaire. Sauf que quand ce comportement méchant et pervers devient quasiment naturel, je doute que ce soit une question
de physique ou même de moi tout simplement, je crois de plus en plus que c'est un phénomène de société et que je n'y peux pas grand chose, du moins pas sur le plan interpersonnel.

Autre exemple très révélateur ; au fil des mois et des années, je me rends compte que la plupart des filles qui me contactent sont des filles qui cherchent à promouvoir leur corps ou leur site
pornographique ; autrement dit, qui ont un intérêt matériel à discuter et vouloir rencontrer les hommes. C'est assez systématique ; elles font semblant de s'intéresser à moi, parfois elles ne
répondent pas quand je leur parle, ou alors elles font un "copier-coller" de leur annonce sur le chat (ce qui tend à me gaver au plus haut point). Et à tous les coups, elles suppriment leur profil
quelques jours, voire quelques heures après. Et les photos sont souvent belles, nettes, même un peu trop pour être crédibles.

Bref, ce qui paraît flagrant à notre époque, c'est que les hommes sont de plus en plus considérés au mieux comme des pourvoyeurs d'argent ou de sperme, ou comme des animaux-objets, mais pas des
êtres humains à part entière qui méritent la sincérité, la franchise et le respect, surtout quand ce sont eux qui prennent les risques en étant chargés de "séduire" alors que c'est beaucoup plus
facile chez les femmes.

Et aujourd'hui, on est à mon avis dans quelque chose de plus grave que l'hypocrisie, c'est un problème sociologique et politique.

Je pense que la génération féminine actuelle adopte un comportement extrêmement sectaire et ouvertement snob à l'égard des garçons, mais que ce n'est que l'expression d'une misandrie décomplexée,
véhiculée par les médias et qui est partie dans un processus d'auto-amplification sur les réseaux sociaux. Le fait que la femme ait forcément moins peur de mépriser le garçon derrière un écran et
carrément peur de l'aborder dans la rue, est un facteur à ne pas négliger. Il suffit de parcourir les sites qui peuvent exister sur le Web et les propos tenus qui sont totalement banalisés. On y
casse tout simplement de l'homme sous tous les prétextes et toutes les coutures. Dans la réalité, les hommes on les ignore s'ils ne font rien pour qu'on s'intéresse à eux.

De mon point de vue, ce sentiment hostile aux garçons découle d'un endoctrinement quotidien, qui se traduit par une dégradation et une dépréciation globales de la condition masculine, avec un
système scolaire féminisé, des caricatures et des stéréotypes masculins érigés en généralités ; le tout enrobé d'un discours politique hostile aux hommes qui prend le masque de "l'égalitarisme" et
qui bénéficie d'une certaine impunité, au point même de susciter l'admiration notamment chez les femmes aigries. Car aujourd'hui, les antisexistes autoproclamés passent plus leur temps à faire de
la misandrie qu'à lutter, par une approche pacifique, pédagogique et impartiale, le sexisme sous toutes ses formes, en omettant bien évidemment les enjeux cruciaux de l'abolition du stéréotype, et
l'absence de prise en compte de son caractère malveillant sur tous les sexes.

Cavalero 11/07/2011 01:07


Article rare et tellement , je te remercie de soulever ce default féminin qui se répand de plus en plus.

Les femmes vous avez le droit d'être indecise, mais faite le savoir, parce que nous les hommes, on pête un cable à force de croire à une relation possible. On finit par vous détester et parfois
même beaucoup plus que ça.

Et puis nous les hommes je vous conseille d'être plus perserverant avec ce type de femmes. Si ca ne marche pas Hé bien, ne perdez pas de temps foncé voir ailleurs !! Parce que pour nous les hommes"
c'est TOUT ou RIEN" Alors laissez cette fille qui à le Cul entre de chaises.


Le Bon sens et les Testicules sont les maitres mots pour déjouer cette hypocrisie présente dans la vie de tout les jour.

Un Film illustre parfaitement ce gros défault féminin.il s'intitule :

A BOUT DE SOUFFLE de Jean luc Godard.
Le film est présent sur : www.stagevu.com


janebella 15/01/2008 18:49

ton témoignage m'aide parce que je vois ainsi que ce que je reproche aux mecs sur meetic n'est pas uniquement de leur fait. j'aime bien ta réaction face à cette lacheté en tous cas ça prouve que tu ne t'en fous pas. Merci pour tes comment sur mon blog...ton histoire précédcetne est magnifique aussi, c'est toi qui l'a vécue?

GinFizz 15/01/2008 23:11

Content de voir que mon article est pu t'éclairer un peu :-)Tu parles de quelle histoire ? Celle qui était "malade" ? La réponse est oui.

HélÚne(BEBE1402) 30/06/2006 18:16

C'est pas tjs evident de le dire mais en tout cas moi je le dis , mais moi j'ai decidé d'arreter les rencontres internet.

GinFizz 30/06/2006 19:14

Ne laisse pas les coups durs te sapper le moral !T'es une fille bien et je suis sur qu'il y a des mecs bien.

Joe 29/06/2006 15:24

La lacheté n'a pas de sexe... le titre de ce billet devrait etre révisé. Ce genre de comportement vaut autant pour le sexe masculin que féminin. C'est humain!

Pourquoi toujours en faire une guerre des sexes!

GinFizz 29/06/2006 16:54

Etant donné que je contacte pas les hommes je parle de mon expérience.Oui ca ne fait pas de doute c'est valable dans les parties mais je ne parle que de mon vécu.