Cunnilingus et autres sensualités

Publié le par GinFizz

Pourquoi faire un article sur ce sujet me direz-vous, tout simplement car cette pratique, cet acte est pour moi très important et que tout simplement ça me plait énormément.
Et d’autre part j’affectionne tout particulièrement la sensualité.

Description selon wikipédia :

Le cunnilingus est la stimulation des organes génitaux de la femme (la vulve et en particulier le clitoris) à l'aide de la langue, des lèvres et de la bouche du ou de la partenaire. C'est l'équivalent féminin de la fellation.

La pratique du cunnilingus est plus qu’une simple caresse intime, c’est une stimulation intense pour la femme. La sensibilité du clitoris étant très importante le cunnilingus doit être pratiqué de façon progressive. L’utilisation de la salive ou de lubrifiant à base d’eau est courante et permettent une stimulation douce, sans cela la stimulation peut être trop rugueuse ou trop intense, voir douloureuse. Le clitoris est un organe sexuel uniquement dédié au plaisir, et il est une voie idéale pour mener la femme à l'orgasme. Le cunnilingus peut être aussi une simple tendresse prodiguée avec les lèvres au pubis sans objectif d’amener la femme à l’orgasme et est alors un Préliminaire.

Les sensations éprouvées par la personne qui pratique le cunnilingus sont surtout psychologiques : entre un sentiment de complicité, de se consacrer à la satisfaction du désir de sa partenaire, de satisfaire un désir d'enfance (voir sous « la jupe des filles »), voire de réaliser un fantasme de soumission, les plaisirs peuvent être assez variés.
Après le cunnilingus, certaines femmes n'aiment pas embrasser leur partenaire à cause du goût de leurs sécrétions qui reste dans la bouche. Il est à noter que chaque femme possède sa propre odeur suivant son état d'excitation et de propreté.

C’est bien tout ça, mais ça reste quelque peu fade et impersonnel.

Commençons tout d’abord par ce qui précède, à savoir les baisers, les caresses, tous ces actes sensuels et passionnels.

Tout le monde sera d’accord pour dire qu’un baiser est agréable, il peut être un mélange de douceur, de tendresse, de fougue, de désir, de violence mais avant tout de plaisir.
Deux lèvres qui se touchent enfin, qui se goûtent, s’effleurent, se caressent sans cesse pour finalement s’ouvrir à l’autre et laisser les deux langues se toucher.
Elles se mêlent, se croisent, glissent l’une sur l’autre, tout ça s’accompagne d’une sensation de bien-être, de laisser aller et d’excitation naissante.
Durant cette fusion, ce rapprochement, les mains des deux protagonistes ont tendance à découvrir le corps de chacun, explorer ce territoire inconnu la première fois puis de moins en moins. Ca palpe, ça caresse, ça empoigne, ça effleure, tous les sens sont en éveil. L’excitation grandie.
Etant un peu serré à l’intérieur de tissus et autres matières, pour le moment, inutiles vient l’effeuillage où les sens de la vision, du toucher et de l’odorat prennent le dessus.
Quoi de plus agréable que de se laisser découvrir et inversement, vous n’êtes pas d’accord ?

Alors qu’il ne reste que quelques centimètres carrés de tissus, l’excitation est très intense et cela a tendance à se remarquer, chose qui est plutôt très agréable a voir et ressentir.
Je passerai les détails de deux corps nus, bouillant de désir, collés l’un à l’autre, se frottants, s’enlaçant sensuellement.

Nous voici arrivé au moment le plus plaisant, le plus excitant pour moi, bien que déjà le préambule me donne énormément de plaisir.
Pour la suite tout dépendra du contexte, le manque de temps ou un lieu insolite forcera à aller plus vite, l’excitation aidant bien entendu. L’arrivée au point culminant, au point d’explosion se fera d’une manière plus vigoureuse.
Parlons plutôt d’un moment où le temps n’est pas un problème. Nous avons donc tout notre temps pour continuer les caresses, les baisers, qui parcourent ce corps féminin qui fait tant envie. Les glissements se montrent alors plus précis, de même que la langue a tendance à s’attarder sur les endroits plus stimulants, il suffit pour cela de tendre l’oreille, d’ouvrir les yeux et simplement de ressentir à fleur de peau.
A mesure que les caresses continues, l’appel du désir se fait de plus en plus sentir, nous nous rapprochons lentement de ce lieu brûlant de désir. Suivant l’envie de jouer le temps de la « descente » sera variable (sadique ? non).
La langue glisse sur ce corps, se rapproche dangereusement de la source de chaleur.
Apres quelques énervants détours nous pouvons enfin savourer, se délecter de ce cadeau, de ce fruit, de cette offrande. Les ondulations jusque là timides se montrent plus présentes, des sons de satisfaction se font entendre. Continuons de plus belle, la douceur se mue peu à peu en échange vigoureux, gorgés de plaisir, débordant de sensations.
Les ondulations de la demoiselle sont tout bonnement jouissives pour moi, la sentir partir, ressentir son relâchement, qu’elle se laisse aller à son plaisir. Il faut donc continuer ses aller et venues sur ce fruit si délicieusement chaud et délicat.
Parfois des mots ou des phrases remplacent les soupirs de satisfaction. Les mains et les doigts continuent leur exploration, que ce soit à l’extérieur, courant sur cette peau chaude et moite ou à l’intérieur, là aussi brûlant et humide.
L’arrivée du point culminant est pour moi aussi un moment de plaisir intense, plaisir de faire plaisir. Décharge de plaisir.

Les ondulations ralentissent, le calme revient petit à petit, la température redescend, nous pouvons reprendre nos esprits, l’esprit toujours embrumé de sensations. Nous nous enlaçons avec bien-être.

Et là on va me dire que forcement j’attend un retour, et bien pas du tout ! J’éprouve beaucoup de plaisir à faire plaisir tout simplement et qu’il n’y a rien de plus ravissant et sensationnel (au sens premier) qu’une demoiselle ayant du plaisir.

Publié dans Gent féminine

Commenter cet article

Sandraparker 05/08/2007 23:26

et bien moi je suis impressionnée par le si peu de commentaires alors que le contenu...
wahou...

en tous cas ça donne envie

GinFizz 06/08/2007 10:28

Merci pour ton commentaire :-)Je ne suis pas plus étonné que ça les demoiselles ne commentent pas trop sur ce genre de sujet d'habitude.

labelleangalise 04/06/2007 16:02

une seule chose à dire à quand mon tour!!!

GinFizz 06/06/2007 09:49

Il y a déjà un premier paramètre bloquant : je suis pas célibataire ^^

Maylis 27/06/2006 12:13

et bien! quel exposé plein de sensualité! c'est vrai qu'un cuni bien fait c'est purement divin... maintenant ceux qui coonfondent notre clito avec une game boy et lui file de grands coups de langue c'est déjà bcp moins sympa ;-)

GinFizz 27/06/2006 13:16

C'est purement divin aussi pour celui qui le fait, en l'occurence moi :-)Le clitoris etant tres sensible il va de soi qu'il faut y aller avec douceur, ce qui n'empeche pas de le titiller, de le lecher, de le sucer plus energiquement quand l'envie se fait sentir :-pDe toute facon la chose primordiale est d'etre a l'ecoute de la demoiselle.

lisa 25/06/2006 13:18

moi, je pense qu'il est temps que les hommes se penchent sur la question (si je puis dire...)On oublie souvent le plaisir de faire plaisir...C'est aussi aphrodisiaque que le reste. Et puis, la sensualité peut venir de petits riens du tout...Un regard, un effleurement intempestif (et la question qui va avec : l'a-t-il fait exprès?) peut être très excitant. Bon appétit!

GinFizz 25/06/2006 14:16

Comme si c'etait jamais fait exprès ;-) Parfois c'est même fait inconsciament.Il y a aussi la facon de sourire, la facon de bouger.

ZesteDeCitron 24/06/2006 23:47

C'est pas vrai dit comme ça ... on ne peut résister =) ...

GinFizz 25/06/2006 03:16

Je suppose que le "pas" est de trop ?Mais t'es une grande fille, tu sais resister :-)