El, la menteuse pressée (1)

Publié le par GinFizz

Nous sommes fin avril 2005.

Au détour d'une annonce je vois la sienne, texte simple, agréable.
Une photo est présente, plutôt jolie. Quelques échanges sur le chat, nous passons sur MSN.

El est toujours agréable, le courant passe bien, chose plutôt pratique elle habite la ville d'à coté. Nous décidons après quelques discussions de se voir, nous iront prendre un verre.
Je privilégie ce genre de rencontre car dans le cas d'ennui ou si ça ne colle pas du tout ça permet de ne pas durer bien longtemps et si au contraire ça se passe bien on peut prendre d'autres verres sans soucis et prolonger la rencontre autre part.

Nous décidons que j'irai la chercher près de chez elle et que nous irions dans un pub sympa a quelques kilomètres de là.
Me voilà garer, je lui signale ma présence. Là voilà, simple et toujours avec sa bonne humeur. Bises de rigueur, nous partons, après avoir entendu "on se fait plaisir a ce que je vois", en rapport encore une fois à mon véhicule, décidément. Je précise que je ne l'est pas acheté pour les autres mais pour moi, si elle plait aussi aux autres tant mieux. Je ne suis pas du genre flambeur. Bref nous voici parti.

Quelques kilomètres d'asphalte plus loin on trouve une place, nous voilà enfin installer, un pub que je connais, sympa bien qu'un peu bruyant, nous serons obligés de se rapprocher, c'est bête hein ?

La soirée se passe très bien, toujours ce feeling. Nous repartons dans la nuit. Arrivés près de chez elle, elle m'invite a monter pour déguster quelques cerises que ses parents lui a envoyé, nous avions parler auparavant des bien fait des produits naturels. J'accepte volontiers. Le temps de garer la voiture, nous voilà dans l'ascenseur.

Elle me fait visiter son studio, très sympa d'ailleurs, un petit balcon donne sur un petit coin au calme. La voilà qui ramène ses fameuses cerises. De belles couleurs du rouge écarlates ou rouge très sombre, appétissantes.

Nous discutons de tout et de rien, échange de regards et de rires. Complicité et tendresse.

Nous faisons un concours de lancer de noyau, c'est vraiment pas très glorieux, on est nul tous les 2, par contre d'ici quelques années il devrait pousser pas mal de cerisiers.

Nous retournons à l'intérieur, elle est un peu fatiguée, elle déplie son lit et s'y allonge pour regarder la télé. Elle m'invite a la rejoindre. Nous commentons les émissions qui passent à l'écran.
Elle ferme alors les yeux et se rapproche, je les garde ouvert et me rapproche aussi. Je peut écouter sa douce respiration, sentir son délicat parfum. Elle me demandes de lui faire des gratouilles, chose amusante et plaisante car étant quelqu'un de très tactile j'aime bien ça, je m'exécute, elle sourit, moi aussi. Nous sommes quasiment l'un contre l'autre, ma main remonte de son bras pour caresser sa joue, puis partir caresser sa nuque, nos lèvres se rencontrent. Délicat, tendre, nos corps étant déjà proches il ne faut pas beaucoup pour être l'un contre l'autre. Je la prend dans mes bras, elle aussi, on est bien, là.

Nous restons un petit moment comme ça, c'est agréable, pourquoi s'en priver. Nous rediscutons, gratouilles incluses. Toujours le sourire aux lèvres.
Nous nous embrassons, enlaçons à nouveau, les mains se sentent plus libre cette fois-ci, nos langues se mêlent, se caressent. Une main se glisse sur mes fesses, s'y attarde, faut croire qu'elle est s'y sent bien. Les miennes continuent leur parcours, leurs glissades un peu partout. La température baisse a l'extérieur du studio et monte a l'intérieur. Malheureusement nos ébats ont du s'arrêter car je n'avais pas vraiment prévu tout ça et j'avais oublier l'indispensable, elle n'en avait pas non plus. Frustration quand tu nous tient.

Après avoir retrouver nos affaires respectives, un long baiser clôtura cette soirée ou plutôt cette nuit car il se faisait tard.

Je retourne chez moi ravi de cette rencontre, ravi d'avoir passer ces quelques heures avec elle tout en frappant le volant d'avoir oublier ce petit quelque chose bien utile, mais c'est secondaire, j'ai le sourire aux lèvres.

Publié dans Gent féminine

Commenter cet article

victor victoria 22/06/2006 19:53

ah oui j'avais oublié : pressée...donc j'affine mon hypothèse elle est deja avec quelqu'un mais ca se passe mal donc elle cherche un remplacant . elle ne veut pas le quitter sans avoit quelqu'un sous le coude? je chauffe?

GinFizz 22/06/2006 23:21

T'es douée pour les scénarios victoria, on verra si tu as raison :-p

victor victoria 22/06/2006 19:51

c'est une leçon de vie pour moi, ces petits jeux sur le lit je ne connais pas trop, on me saute dessus illico! c'est donc possible d'y aller doucement et timidement? c'est trop mignon...mais il semble qu'il ya un mensonge ....elle est déja avec quelqu'un?

GinFizz 22/06/2006 23:20

coucou victoria, soit t'es un canon et ils peuvent pas resister, soit tu as un regard de braise et ils succombent :-DPour le reste réponse dans peu de temps ;-)

Maylis 22/06/2006 18:05

euh... on dirait que je me suis trompée d'endroit non? c'est bien le blog de cocktail ou un chat room privé? non parce que bon je ne voudrais pas déranger ;-)sinon idem que zeste pour le latex bon réflexe pour le reste tu l'as taxée de menteuse cette demoiselle je suis donc intriguée pour la suite Bises

GinFizz 22/06/2006 18:09

roooh voyons ma chere Maylis ;-) Et puis tu es toujours la bienvenue.La suite arrive bientot.Bises

ZesteDeCitron 22/06/2006 15:58

Ah ben c'est du propre !! =)

GinFizz 22/06/2006 16:31

Oui oui c'est toujours propre ^^

ZesteDeCitron 22/06/2006 15:45

Ben de n'avoir rien fait sans être protegé

GinFizz 22/06/2006 15:51

C'etait dur de resister (quel jeu de mot subtil ...) mais sur ce sujet la raison passe avant la passion. Intransigeant !