Non, définitivement non

Publié le par GinFizz

Je n’y arrive pas, c’est simplement impossible.

Je n’arrive pas à comprendre les fashion-victim, je ne dirais pas que ça me désole mais presque. Un sentiment mitigé de lassitude, de pathétique, d’humour.

Comment peut-on s’attacher à des choses si superficielles, si futiles et surtout être satisfait de suivre la masse.

De voir tout ces iPods dans les transports, juste parce que c’est fashion, que les copines en ont un. Oui il est très fin, il est plutôt joli, c’est pratique mais c’est bourré de limitations, c’est cher pour ce que c’est et c’est fashion.
J’entend de suite des propriétaires se révolter en me demandant si je me balade avec un tourne disque portable en écoutant des vieux 45 tours, non désolé, pour la musique dans les transports en commun j’utilise simplement mon téléphone … que je garde dans ma poche.

Autre point qui me fait sourire, les fringues, parce que oui, un mec se doit de porter un jean au niveau des cuisses et de montrer à tous son caleçon de chez CK. Bien entendu une ceinture D&G est obligatoire mais son usage, lui, n’est pas obligatoire.
Là encore, révolte, non je ne m’habille pas avec les vêtements de mon grand-père ou des fringues trouvées dans des poubelles.

RG512, D&G, Diesel, Meltin’Pot, DeeLuxe, et tous les autres marques fashion qu’on peut voir placarder partout et qu’il faut porter pour être « in », je vous vomis !

Un peu plus loin dans la réflexion on peut aussi ressentir une certaine mode à dire haut et fort que l’on est une personne ou un couple libre, que notre vie sexuelle est délurée, aucun tabous, qu’on baise à la folie, à droite à gauche, que l’on organise des orgies dans la gelée de groseille (ou de fraise selon les gouts) etc etc
Non je ne suis pas un curé, non je ne suis pas un puceau, non je ne suis pas frustré, non je n’ai pas une vie sexuelle misérable. Chacun vit sa sexualité comme il l’entend mais encore faut-il que ça soit notre sexualité et pas celle qu’on nous dicte.

Publié dans Au fil du temps

Commenter cet article

Kaos 11/10/2007 19:25

Ecouter de l'electro n'est pas une tare...;-)....Par contre le look tecktonik.......si!

GinFizz 12/10/2007 10:31

Me voilà rassuré ;-)

Kaos 10/10/2007 21:43

Tu oublies un truc super important pour moi du moins: le(la) crétin(e) fan de Tecktonik! C'est un peu de ta gravure de mode avec un subtil gout pour le pantalon Slim super moule burne, et un je ne sais quoi de "j'ai trois tonnes de gels dans les cheveux"....Bref le comble du ridicule selon moi....
Mais comme le ridicule ne tue pas ( et m****) ils se reproduisent plus vite que des lapins dans une Garden Party....et le son mélodieux de leur pseudo musique (c'est vrai que remixer la house pourrie des 80's avec de l'eurodance dégueu des 90's c'est super dur!), ainsi que les pas entrainants de leurs ridicules petites danses....me donnent aussi envie de leur coller une paire de baffe...
Si malheureusement tu aimes et danses la tecktonik...t'as pas de bol!

GinFizz 10/10/2007 22:19

Ah ça ... y a déjà 7/8 ans qu'on pouvait les voir dans certaines boites parisiennes, je trouvais ça ridicule ... ça n'a pas changé.Mais au risque de te décevoir j'écoute aussi de la musique électronique ;-)

Margot 10/10/2007 10:43

Je veux bien les mettre, les gifles!!

GinFizz 10/10/2007 11:34

On fait comme les "free hugs" mais avec des "free slaps for fashion victims, we help you"

adrian 08/10/2007 22:42

je te rassure, le calecon CK qui dépasse, c'était limite "in" au début des années 90, quand la marque était introuvable en france, mais bon...on est en 07 quand meme, faudrait leur dire :o)

GinFizz 09/10/2007 10:55

Tu penses qu'en leur mettant des gifles le message passerait ?

noir intense 35 07/10/2007 00:44

Je viens de découvrir votre blog...sourire...sur cet article, je vous trouve un peu vindicatif mais dans le fond je vous rejoins, la mode développe des absurdités qui me font sourire...
Ah j'aime beaucoup le nom de votre blog, et votre manière d'écrire...bonne nuit...rire

GinFizz 07/10/2007 19:26

Merci de tant de compliments :-)On peut se tutoyer, je n'y vois aucun inconvénient.